En cas d'incapacité ou d'invalidité

En cas d'incapacité

L’incapacité de travail désigne l’état d’un auxiliaire médical empêché temporairement ou durablement, totalement ou partiellement, d’exercer sa profession pour cause de maladie ou d’accident.

Ces allocations vous couvrent à partir de votre 91e jour d’arrêt jusqu’au 365e jour au plus tard ou jusqu’au dernier jour de la troisième année d’incapacité, en cas de prolongation pour une même pathologie.

L’allocation journalière peut être totale ou partielle. Par ailleurs, l’arrêt peut être ou non consécutif.

A noter : Depuis juillet 2021, votre CPAM vous prend en charge entre entre le 4è et 90è jour d'arrêt. Si vous êtes concerné(e), veuillez contacter votre CPAM. (La CARPIMKO n'intervient qu'à partir du 91e jour d'arrêt.) Pour en savoir plus : Création d'un dispositif d'indemnisation pris en charge par Ameli

Les majorations

L′allocation journalière d′inaptitude totale et la rente invalidité totale peuvent être assorties d′une majoration :

  • pour conjoint à charge non divorcé et non séparé de droit ou de fait
  • pour chaque enfant ou autre descendant, jusqu′à 25 ans s′il poursuit ses études ou infirme et s′il est à la charge de l′assuré
  • pour tierce personne.

Les majorations pour conjoint à charge et pour tierce personne ne sont pas cumulables.


Les conditions d’attribution :

Pour en bénéficier, vous devez :

  • Être à jour de vos cotisations aux régimes obligatoires et des majorations de retard et frais d’huissier et de justice éventuels
  • Adresser votre dossier médical dans les six mois au plus tard à compter de votre cessation d’activité ou en cas d’incapacité discontinue et médicalement liée, à compter du premier jour de l’arrêt de travail indemnisable (91e jour d’arrêt).

Plus d'informations sur les droits et les montants versés en cas d'incapacité, dans le dépliant ci-contre


En cas d'invalidité

La rente d’invalidité est allouée à tout affilié à compter du 1er jour de la quatrième année suivant l’incapacité médicalement reconnue. Elle est la suite de la rente d’incapacité.

Vous pouvez bénéficier :

  • En cas d’incapacité professionnelle totale, d’une rente invalidité totale assortie éventuellement de supplément pour charges de famille et/ou tierce personne
  • En cas d’incapacité professionnelle partielle, d’une rente invalidité partielle sans suppléments

Par ailleurs, il faut que l’arrêt de votre activité soit dû à la même pathologie.

Plus d'informations sur les droits et les montants versés en cas d'invalidité, dans le dépliant ci-contre

Vos démarches

Vous pouvez retrouver toutes les démarches adaptées à votre situation dans les dépliants "En cas d'incapacité" et "En cas d'invalidité" ci-contre : calendrier des démarches, justificatifs à nous adresser etc.

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?
Oui
Non
Les commentaires seront envoyés à Carpimko : en appuyant sur le bouton envoyer, vos commentaires seront utilisés pour améliorer les produits et services Carpimko.
Envoyer
Ignorer
Vous n'avez renseigné aucun commentaire
Nous vous remercions pour votre évaluation